#OFF17 – Logiquimperturbabledufou

spectacle_20927Critique de Logiquimperturbabledufou, de Zabou Breitman, vue le 14 juillet au Théâtre des Halles
Avec Antonin Chalon, Camille Constantin, Rémy Laquittant, Marie Petiot, dans une mise en scène de Zabou Breitman

J’adore Zabou Breitman. Une fois l’assertion établie, vous comprendrez bien qu’il n’était pas concevable pour moi de rater son spectacle dans le Off – j’ai déjà du mal à concevoir le fait d’avoir raté Journal de ma nouvelle oreille alors qu’il est passé au Rond-Point ! Quand j’apprend qu’en plus, ce spectacle qu’elle a écrit est une succession de textes autour de la folie, cela ne peut me mettre qu’en joie – ce n’est pas sans me rappeler le génial Autour de la folie d’Arnaud Denis il y a quelques années. C’est donc très enthousiaste que je m’en vais découvrir ce spectacle au Théâtre des Halles.

Je ne sais trop comment décrire cet ovni théâtral. Il traite de la folie… d’une manière totalement folle. Zabou Breitman s’autorise tout pour notre plus grand plaisir. La folie ne passe pas seulement par les textes, loin de là : les gestes, les costumes, les faciès, les voix, mais également les ambiances lumineuses ou musicales, tout est minutieusement rythmé de manière à rendre l’extrait le plus délirant possible. Et on rit, on rit sans s’arrêter, tant les situations sont de plus en plus farfelues.

Jouant sur les répétitions, mais également sur les corps de ses différents acteurs, Zabou Breitman livre un spectacle totalement libre mais très intelligent, totalement abouti et complètement accessible. Je n’ai probablement pas eu les mêmes interprétations que mes voisins, nous ne riions pas aux mêmes moments, mais nous étions tout aussi embarquées par ce spectacle unique. Complètement barré… et pour autant très poétique, ce spectacle est absolument charmant.

C’est délicat de parler de ce spectacle car il va plus loin que ce que j’ai pu voir jusqu’à présent sur la folie. En réalité, ce n’est pas un spectacle sur la folie, c’est un spectacle fou. Dévoiler les scènes, leurs succession, leur génie, serait trahir l’inventivité, la fraîcheur, l’unicité de cette pièce. Les jeunes comédiens, qui incarnent tous différents personnages qui reviennent au fil des scènes, sont brillants, et semblent prendre un pied total sur la scène, ce qui ajoute une dimension non négligeable à ce spectacle : une belle dose d’humanité.

Un incontournable.  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s