#OFF17 – Fratelli

spectacle_19111

Critique de Fratelli, de Dorine Hollier, vu le 15 juillet 2017 au Ninon Théâtre
Avec Jean-Paul Farré et Henri Courseaux, dans une mise en scène de Stéphane Cottin

Voilà encore un spectacle qui m’attire grâce à un nom présent sur l’affiche. Jean-Paul Farré. Connu tout d’abord pour ses spectacles musicaux, il revient ici sans son piano mais dans un thème tout aussi proche, puisqu’il incarne l’aîné d’une fratrie d’anciens artistes, retrouvés bloqués dans leur chambre qui devient leur monde entier, car la vieillesse a eu raison de leur énergie, de leur santé, de leur métier.

Je ne savais pas trop ce que j’allais voir sinon que ce serait bien joué. Ce dernier point s’est avéré rapidement vérifié : les deux comédiens campent des artistes rongés par la vie, débordant d’une énergie qu’ils ne peuvent plus utiliser à leur passion respective, le chant et la danse, et qu’ils mettent donc à profit dans leurs disputes quotidiennes. Ces deux frères livrent, dans ce spectacle magnifiquement rythmé, une belle ode à la vie.

Étonnant d’ailleurs que ce ne soit pas leur désespoir qu’ils nous transmettent tant il paraît communicatif. Ils se renvoient la balle de la frustration constamment et avec une verve incroyable, à la manière de deux jeunes garçons fougueux. Ils sont drôles, talentueux, et très charismatiques, ces deux comédiens qui nous livrent cette joute verbale endiablée.

Même si ce texte ne présente pas un caractère de « nécessité », ces acteurs l’incarnent avec brio. ♥ ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s