Les Seigneurs de l’anneau ?

image002Critique de Ring, de Léonore Confino, vu le 31 octobre 2013 au théâtre du Petit St-Martin
Avec Sami Bouajila et Audrey Dana, dans une mise en scène de Catherine Schaub

Le froid commence à se faire sentir et la queue s’allonge bien au-delà de l’entrée du théâtre du Petit St-Martin. Cela fait maintenant près d’une demi-heure qu’on attend dehors – je déteste attendre -, il est 21h, l’heure de début de la pièce, et toujours aucun signe à l’intérieur. Pour moi qui ne suis pas très patiente, voilà un spectacle qui commence mal. On finit tout de même par entrer, mais j’avoue que mon humeur est un peu amochée : le spectacle a intérêt à être bon, sinon voilà qui va encore plus m’énerver…

Le décor est plutôt simple : une piste blanche qui remonte en fond de scène, sur lequel sont disposés un banc (qui deviendra baignoire), puis un lit. Tout est blanc, tout est pur. J’ai trouvé ce décor vraiment ingénieux : les 18 saynètes se déroulent avec seulement ces deux accessoires, parfaitement utilisés. La scénographie est également très esthétique : il arrive aux deux comédiens de danser, ou tout comme, sur scène, et lui utilisera alors cette « scène qui remonte » pour des petites cabrioles. Ça donne encore plus de vie au spectacle, et c’est joli à voir. L’élégance des acteurs participe également au côté « décoratif » du spectacle : bien que leurs chorégraphies soient relativement simples, le résultat est également un agréable moment visuel.

On est donc là pour 1h20 de vie du couple. Le couple, on connaît, c’est un sujet dont on a déjà tiré tout ce qui était possible. La pièce sur le couple, ça paraît donc plutôt dangereux à tenter. Le pari est presque gagné. Le spectacle tient parfaitement la route : il aborde des clichés, c’est vrai, mais nous ne sommes plus étudiants pour faire des remarques pareilles : tous les clichés sont vrais. Le spectacle s’ouvre sur Adam et Êve, et tout de suite on sent une complicité entre les acteurs qui ne tarira pas durant les scènes. Après cette excellente ouverture, les histoires de couple s’enchaînent. Camille et Camille. Ils auront successivement des problèmes, des joies, un enfant, ils feront face à l’avortement, à la tromperie, à la mort … Des saynètes plus ou moins réussies. Certaines très belles, d’autres un peu trop en surface, c’est aléatoirement bon et moins bon. Mais qu’importe, puisque l’on a face à nous deux très bons comédiens, donnant le meilleur d’eux-mêmes durant 1h20.

Elle est survoltée, elle interprète la femme impatiente de dévorer la vie à pleines dents, regorgeant d’énergie, parfois trop. On s’inquiète un peu pour la voix de l’actrice qui semble ne pas supporter les cris qu’elle peut enchaîner durant la pièce. Mis à part ce détail, on n’a rien à lui reprocher. A ses côtés, Sami Bouajila excelle également. Lui est plus calme qu’elle, il canalise son énergie et est plutôt dans la retenu durant tout le spectacle. Mais ses démons sont là aussi, et il sait le faire passer. Le moment de nostalgie est parfaitement joué, il manipule ses émotions sans difficulté. De même, la tension croissante dans la scène de découverte de l’adultère est maîtrisée tant sur le plan vocal que gestuel, rien n’est en trop, l’acteur est superbe.

Cependant, on reste sur sa faim. Certaines saynètes sont décevantes : le spectacle oscille entre le très bon et le mauvais sur le plan textuel. Parfois lourd, parfois s’étirant en longueur, ce sont autant de choses qu’on aurait pu éviter en donnant simplement un très bon spectacle d’1h.

Pourquoi pas ? Le spectacle peut être vu en couple ou non, traitant autant de la femme, de l’homme, que de l’union qu’ils peuvent former. ♥ ♥

Ring---Audrey-Dana---Sami-Bouajila-006-722610.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s