Farré fait fort

FerreFerratFarreVingt2.jpg

Critique de Ferré Ferrat Farré, vu le 30 août 2013 au Vingtième Théâtre
Avec Jean-Paul Farré, Florence Hennequin, et Benoît Urbain

Quel plaisir de commencer ainsi la nouvelle saison théâtrale : une salle que j’aime beaucoup mais où je n’étais pas allée depuis un petit bout de temps, un grand acteur et chanteur sur cette scène que je connais si bien, et des chansons à texte … Cela ne pouvait être que bien. Mais à quel point, finalement ?
Jean-Paul Farré est un véritable personnage ; voix particulièrement reconnaissable, cheveux longs, petite personne, il ne faut pas longtemps à qui ne le connaît pas pour tomber sous son charme. Dès qu’il entre sur scène, il sait capter notre attention ; sa présence est indéniable. Son talent ne se limitant donc pas à la musique (on l’avait adoré dans Les 12 pianos d’Hercule il y a quelques années), le spectacle se déroulera également autour d’une petite histoire. Farré se transforme en candidat à la présidence de la chanson poélitique : les chansons porteront donc sur plusieurs thèmes définis en début de spectacle, et l’alternance entre Ferré, Ferrat, et Farré se fait sans choquer nos oreilles sensibles, puisque les chansons sont entrecoupées de brefs dialogues.
Comme on pouvait s’y attendre, tout ce qui est chanté est impeccable … en excluant 2 légers trous du comédien, après tout nous étions à la première et l’erreur est humaine, je pense n’avoir rien à redire. Les chansons sont excellement choisies, c’est-à-dire qu’il parvient à montrer la variété d’écriture des deux auteurs qu’il nous présente : je ne connaissais Ferrat qu’en belles chansons d’amour, et je lui ai découvert d’autres facettes bien inattendues (mais je n’en dis pas plus !). Et puis il faut avouer que Farré a une superbe voix, profonde, roulant ses [r], transmettant chaque émotion jusqu’à me mettre la larme à l’oeil. Une petite objection cependant : il nous présente lors de son spectacle des chansons qu’il a lui même composées (musique et paroles). Si c’est un très bon parolier, et qu’on salue particulièrement sa chanson sur le guide parisien des théâtres, ce n’est pas un excellent compositeur, et la mélodie manque de quelque chose. Bien dommage, car aux côtés de Ferré et de Ferrat, cela fait tache.
Aux côtés de Farré, la violoncelliste et le pianiste jouent le jeu : ils donnent la réplique à Farré lorsqu’ils ne l’accompagnent pas à l’instrument. Inutile de préciser que chacun maîtrise parfaitement son domaine … par contre, j’ai beaucoup apprécié leur participation aux spectacle, vivante et pleine d’entrain ! Malgré tout, je reste un peu sur ma faim. Le spectacle m’apparaît comme « brouillon », il ne semble pas totalement terminé et quelques arrangements seraient encore appréciés. Une histoire tournant autour d’un meeting, pourquoi pas, mais peut-être pourrait-on aller plus au fond des choses ? 

Un spectacle très conseillé pour qui aime la chanson française, ou souhaite découvrir un grand acteur français quelque peu extravagant ! ♥ ♥

Ferre--Ferrat-Farre-.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s